Sélection de la langue

Recherche

Échantillonnage mensuel CTP (conductivité, température et profondeur) dans la baie Passamaquoddy (de 1989 à aujourd’hui) En septembre 1989, M. Shawn Robinson, Ph. D., établi à la Station biologique de St. Andrews (SABS), a lancé un programme de surveillance océanographique systématique visant 25 stations de surveillance des approches et du secteur de la baie Passamaquoddy. Les stations ont été disposées selon un quadrillage uniforme en fonction d’une latitude et d’une longitude de deux minutes d’arc dans la zone d’étude afin d’établir une base de données sur les configurations spatiales des propriétés de l’eau. On a pris à l’aide d’une sonde CTP d’enregistrement interne Seacat SBE 19 de Sea bird Electronics Inc des mesures mensuelles de la colonne d’eau, qui ont permis de déterminer la température et la salinité à toutes les stations. La sonde a été programmée pour enregistrer la conductivité, la température et la profondeur à la fréquence de 2 Hz, ce qui correspond à deux mesures par mètre de profondeur d’eau.À l’aide du NR Pandalus, puis du NGCC Viola M. Davidson, dont le port d’attache est à la SABS, on enregistre chaque mois des profils verticaux de CTP pour chacune des 25 stations de la zone d’étude. On configure la sonde CTP de sorte que ses capteurs soient orientés vers le benthos. On la fixe ensuite à un câble en acier inoxydable lié à un treuil hydraulique se trouvant sur le pont du navire, puis on installe un lest à un mètre sous la sonde. On descend la sonde à un mètre sous la surface de l’eau et on l’y maintient pendant une minute pour qu’elle atteigne un état d’équilibre. Par la suite, on la fait descendre de 1 m/s jusqu’au benthos à l’aide du bloc de mesure du treuil, qui permet de déterminer le moment où la sonde atteint la profondeur maximale à la station visée. Lorsque le lest touche le fond, la sonde est retirée de l’eau, éteinte et plongée dans un seau d’eau de mer fraîchement puisée afin de minimiser le temps d’équilibrage à la station suivante. Au début du programme, la sonde CTP mesurait la salinité de l’eau qui circulait dans la cellule de conductivité en réaction à la descente de 1 m/s. Toutefois, en août 1992, une pompe a été installée sur la sonde afin d’assurer un débit d’eau plus constant. On mesure les températures de surface à l’aide d’un thermomètre à mercure portatif à partir d’échantillons prélevés au moyen d’un seau à l’arrivée à chaque station, et on enregistre les mesures d’après le disque de Secchi.Au retour à la SABS, toutes les données sont téléchargées de la sonde CTP vers un ordinateur du MPO au moyen du logiciel exclusif Sea-Soft. Les données obtenues pendant la descente de chaque profil sont consignées, regroupées par intervalles d’un mètre et traitées pour en éliminer les pics de données, les inversions de densité et les anomalies dues à un mauvais équilibrage de l’instrument. Les données traitées sont ensuite stockées dans la base de données Oracle (PTRAN) du MPO sous le schéma IMTA_SABS dans les tableaux INVHYD et INVINF. Les numéros et emplacements des stations sont enregistrés dans le tableau CTD_STATIONS du schéma IMTA_SABS. 2019-10-30 2020-04-08 Pêches et Océans Canada Shawn.Robinson@dfo-mpo.gc.ca Nature et environnementCTPTempératureOcéanographieSciences physiques Données_mensuelles_CTP_Passamaquoddy.csvCSV https://github.com/dfo-mar-odis/data-dictionary/blob/master/PBM/Passamaquoddy_monthly_CTD_data.csv Échantillonnage mensuel CTP (conductivité, température et profondeur) dans la baie Passamaquoddy (de 1989 à aujourd’hui) - dictionnaire de donnéesCSV https://github.com/dfo-mar-odis/data-dictionary/blob/master/PBM/PassamaquoddyBayCTD.csv

Échantillonnage mensuel CTP (conductivité, température et profondeur) dans la baie Passamaquoddy (de 1989 à aujourd’hui)

En septembre 1989, M. Shawn Robinson, Ph. D., établi à la Station biologique de St. Andrews (SABS), a lancé un programme de surveillance océanographique systématique visant 25 stations de surveillance des approches et du secteur de la baie Passamaquoddy. Les stations ont été disposées selon un quadrillage uniforme en fonction d’une latitude et d’une longitude de deux minutes d’arc dans la zone d’étude afin d’établir une base de données sur les configurations spatiales des propriétés de l’eau. On a pris à l’aide d’une sonde CTP d’enregistrement interne Seacat SBE 19 de Sea bird Electronics Inc des mesures mensuelles de la colonne d’eau, qui ont permis de déterminer la température et la salinité à toutes les stations. La sonde a été programmée pour enregistrer la conductivité, la température et la profondeur à la fréquence de 2 Hz, ce qui correspond à deux mesures par mètre de profondeur d’eau.À l’aide du NR Pandalus, puis du NGCC Viola M. Davidson, dont le port d’attache est à la SABS, on enregistre chaque mois des profils verticaux de CTP pour chacune des 25 stations de la zone d’étude. On configure la sonde CTP de sorte que ses capteurs soient orientés vers le benthos. On la fixe ensuite à un câble en acier inoxydable lié à un treuil hydraulique se trouvant sur le pont du navire, puis on installe un lest à un mètre sous la sonde. On descend la sonde à un mètre sous la surface de l’eau et on l’y maintient pendant une minute pour qu’elle atteigne un état d’équilibre. Par la suite, on la fait descendre de 1 m/s jusqu’au benthos à l’aide du bloc de mesure du treuil, qui permet de déterminer le moment où la sonde atteint la profondeur maximale à la station visée. Lorsque le lest touche le fond, la sonde est retirée de l’eau, éteinte et plongée dans un seau d’eau de mer fraîchement puisée afin de minimiser le temps d’équilibrage à la station suivante. Au début du programme, la sonde CTP mesurait la salinité de l’eau qui circulait dans la cellule de conductivité en réaction à la descente de 1 m/s. Toutefois, en août 1992, une pompe a été installée sur la sonde afin d’assurer un débit d’eau plus constant. On mesure les températures de surface à l’aide d’un thermomètre à mercure portatif à partir d’échantillons prélevés au moyen d’un seau à l’arrivée à chaque station, et on enregistre les mesures d’après le disque de Secchi.Au retour à la SABS, toutes les données sont téléchargées de la sonde CTP vers un ordinateur du MPO au moyen du logiciel exclusif Sea-Soft. Les données obtenues pendant la descente de chaque profil sont consignées, regroupées par intervalles d’un mètre et traitées pour en éliminer les pics de données, les inversions de densité et les anomalies dues à un mauvais équilibrage de l’instrument. Les données traitées sont ensuite stockées dans la base de données Oracle (PTRAN) du MPO sous le schéma IMTA_SABS dans les tableaux INVHYD et INVINF. Les numéros et emplacements des stations sont enregistrés dans le tableau CTD_STATIONS du schéma IMTA_SABS.

Ressources

Nom de la ressource Type de ressource Format Langue Liens
Données_mensuelles_CTP_Passamaquoddy.csv Jeu de données CSV anglais
français
Accès
Échantillonnage mensuel CTP (conductivité, température et profondeur) dans la baie Passamaquoddy (de 1989 à aujourd’hui) - dictionnaire de données Guide CSV anglais
français
Accès

Renseignements géographiques

Élément spatial

Coordonnées

Point de livraison: 125 Marine Science Drive

Zone administrative: Nouveau-Brunswick

Pays: Canada (le)

Adresse de courrier électronique: Shawn.Robinson@dfo-mpo.gc.ca