Rapport d’auto-évaluation à mi-parcours Engagement 8 : Améliorer l’accès aux collections culturelles et patrimoniales

Situation générale

Selon le calendrier

Ministère responsable : Patrimoine canadien
Autres intervenants participants : S.O.
Période de déclaration : Mi-parcours (du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017)

Description de l’engagement

Quel problème public l’engagement permettra-t-il de régler?

Le Canada est un pays vaste et il peut s’avérer difficile pour les citoyens d’accéder aux artefacts culturels et patrimoniaux du Canada. Même si une proportion croissante des artefacts culturels et patrimoniaux du Canada est offerte dans un format numérisé, ces artefacts sont publiés dans des sites Web individuels et il pourrait quand même être difficile de les trouver. Cette situation présente de nouvelles possibilités d’élargir la portée des musées canadiens et d’accroître les avantages sociaux et économiques qu’ils procurent aux Canadiens et aux Canadiennes. À l’aide d’approches axées sur les données ouvertes connexes, cette initiative cherchera à relier les collections de tous les musées canadiens, constituant un Répertoire national des artefacts culturels et patrimoniaux.

Quel est l’engagement?

Le gouvernement du Canada élargira la collaboration avec ses partenaires provinciaux, territoriaux et municipaux et avec les principaux intervenants afin d’élaborer un Répertoire national des artefacts culturels et patrimoniaux destiné à améliorer l’accès à toutes les collections des musées.

Comment l’engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?

En 2015-2016, le Réseau canadien d’information sur le patrimoine (RCIP) s’est associé à huit musées d’arts à l’échelle du Canada afin de formuler une approche permettant de relier les collections de chaque musée les unes aux autres, ainsi qu’aux ressources externes connexes, en fonction des pratiques exemplaires de l’industrie (p. ex., les données ouvertes connexes). Ces efforts montrent qu’il est possible d’utiliser des approches axées sur les données ouvertes afin de relier des collections dans l’ensemble des musées et des autres organisations de mémoire.

En misant sur ces résultats, le RCIP procède à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie opérationnelle pluriannuelle afin de collaborer avec la collectivité culturelle et patrimoniale en vue de faire croître le réseau des collections connexes par l’intermédiaire du Nuage canadien des données culturelles et patrimoniales ouvertes connexes.

Pertinence par rapport aux valeurs du PGO

Cet engagement est lié aux valeurs de transparence, de mobilisation de la collectivité et de reddition de comptes du PGO.

État d’avancement

Produits livrables indiqués dans le Plan d’action

  1. Formuler des autorisations et des normes afin d’orienter la mise en œuvre uniforme de cette approche.
  2. Renforcer la capacité de recherche et d’exploration dans les collections des musées.
  3. Élargir le réseau des musées qui participent à cette initiative ainsi que les liens vers les ressources externes connexes.
  4. Héberger des collections numériques dans le cas des musées qui n’ont pas actuellement de présence numérique.

Résultats escomptés

Les citoyens seront en mesure de naviguer, de communiquer, de partager et de réutiliser les données sur les collections d’objets de cultures et patrimoniales des musées canadiens.

Description des résultats

  1. En 2016-2017, Patrimoine canadien a continué de recueillir des données auprès de quatre des institutions participant au projet intitulé « 150 années d’art canadien » (Art Gallery of Greater Victoria, l’Art Gallery of Ontario, le Musée McCord et la Collection McMichael d’art canadien). Le domaine a été étendu au-delà de l’art canadien afin d’inclure des objets provenant de collections plus variées, comme l’art, l’ethnologie, les costumes et les tissus asiatiques. Patrimoine canadien a conçu un nouveau site intitulé le Site d’essai du RCIP sur les données liées.

    En juin 2017, des points de référence pour 14 885 termes tirés d’une norme reconnue (nomenclature) ont été créés et les dossiers de 529 institutions, de 794 groupes (groupes et organisations d’artistes) et 60 575 ont été conçus. Ces autorisations seront utilisées au cours des prochaines phases du projet.

  2. Outre les points de référence susmentionnés, des indicateurs de ressource ont été créés pour 166 762 objets. Une taxonomie a aussi été mise en œuvre en tant qu’aide à la recherche; une interface avec onglets aux points d’accès multiples a été créée.
  3. En date de juin 2017, huit musées partenaires se sont joints au projet : l’Art Gallery of Greater Victoria, l’Art Gallery de la Nouvelle-Écosse, l’Art Gallery of Ontario, le Musée McCord, le Musée des beaux-arts de Montréal, la Collection McMichael d’art canadien, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée des beaux-arts du Canada et la Vancouver Art Gallery. Les données sélectionnées par ces institutions ont été améliorées avec des liens aux sources de données ouvertes couplées de partout dans le monde.
  4. Aucune mesure n’a été prise à ce jour par rapport à ce produit livrable.

Prochaines étapes d’ici juin 2018

  1. Suivant les leçons retenues jusqu’à maintenant pour ce projet, les prochaines étapes visant à élaborer des autorités et des normes cette année impliquent de:
    • mettre au point le modèle de données;
    • choisir les ontologies ciblées;
    • élaborer une conception visant à tenir à jour les autorités nationales et à établir un lien entre eux et les autorités mondiales existantes;
    • continuer d’assurer la liaison avec des organes internationaux qui possèdent une expertise dans ce domaine.

    Le modèle de données sera la pièce maîtresse la plus importante à concevoir cette année.

  2. Les leçons retenues de ce projet et l’interface améliorée permettront à Patrimoine canadien de continuer à améliorer l’accès aux collections en ligne. Nous collaborerons avec des partenaires internationaux pour élaborer un modèle de données adapté, fondé sur des pratiques exemplaires, qui nous aidera à améliorer la capacité de recherche parmi les collections de musées. Nous collaborerons ensuite avec des musées canadiens pour promouvoir la compréhension et l’utilisation de ce modèle. Entre-temps, nous mettons en œuvre une solution provisoire afin que nous puissions veiller à ce que les données sur le patrimoine continuent d’être accessibles au public, en dépit de la possibilité que les capacités de recherche soient limitées.
  3. Même si l’engagement pris à l’origine exigeait une expansion, il est peu probable que Patrimoine canadien mobilise d’autres institutions partenaires et qu’il ajoute des données au cours de la prochaine année, étant donné les travaux qui doivent être axés principalement sur la mise au point le modèle de données et à choisir des outils. La solution provisoire devrait inclure des données qui proviennent de plus de 500 musées et qui seront accessibles au public. Toutefois, elle aura une capacité de recherche limitée et ne sera pas fondée sur des données couplées.
  4. La création de données ouvertes liées constitue une façon relativement nouvelle de publier des données dans Internet et des normes et des outils sont encore en cours d’élaboration. Patrimoine canadien examinera des outils offerts pour récolter ou collecter des données de musées, mais, en raison des travaux fondamentaux nécessaires pour recueillir les données et pour offrir un répertoire des collections numériques dans le cas des musées qui n’ont pas actuellement de présence numérique, Patrimoine canadien ne sera en position de réaliser des progrès relativement à ce produit livrable pendant la période visé par le plan. Même s’il faudra un certain temps pour mettre en œuvre la solution de données couplées, une application provisoire qui hébergera les collections numériques de musées n’ayant aucune présence sur le Web devrait voir le jour pendant l’exercice actuel.

Niveau d’achèvement

  1. Important
  2. Limité
  3. Limité
  4. Non commencé

Renseignements supplémentaires

À la lumière de l’évaluation des projets actuels de patrimoine canadien (p. ex., 150 ans d’art canadien et le site d’essai de données couplées du programme du Réseau canadien d’information sur le patrimoine), le ministère doit apporter certains ajustements avant d’augmenter l’échelle et de créer des données cinq étoiles en fonction des collections patrimoniales à l’échelle du Canada.

Veuillez prendre note que les commentaires sont modérés. Les commentaires peuvent prendre un certain temps avant d’apparaître en ligne. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter nos règles de participation.
Date de modification :